Le botox rend-il idiot ?

» Posted on 7 février 2011 in C'était de la science-fiction, Médecine

pour la science.fr – Sébastien Bohler

Cet antirides perturbe la compréhension des émotions lorsque nous lisons.

La toxine botulique, produite par la bactérie Clostridium botulinum, est une molécule paralysante et le plus puissant poison connu à ce jour.

Elle est aussi utilisée depuis une vingtaine d’années dans le traitement des rides en injections locales à faible dose pour provoquer des paralysies musculaires ciblées de certains muscles du visage.

En paralysant les muscles faciaux, cette substance modifie les émotions que l’on peut ressentir, par exemple, en lisant un texte. David Havas et ses collègues de l’Université du Wisconsin ont injecté du botox à des jeunes femmes dans certains muscles du front où se forment les rides, mais qui servent aussi à exprimer des émotions négatives comme la tristesse ou la colère. Ils leur ont fait lire des textes suscitant des émotions négatives, et ont constaté qu’elles mettaient plus de temps à comprendre le sens des phrases. En outre, elles comprenaient entre cinq et dix pour cent de phrases en moins.

Lire la suite ?

Tags:

Articles relatifs

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>