Posts Tagged "Romans"

LE CONCILE DE FER

»Posted on 18 octobre 2013

China Miéville – 2004- (Fleuve Noir) – Prix Arthur C. Clarke (2005)

De bruit et de fureur !

De fer ? De sang, de glaise, de poussière, de charbon et de larmes ! Et aussi de gaz, de chair, et de magie, de boue et de sueur… China Miéville prend les matières, les tord, les travaille et les  recrée  en tout  sens.  Ainsi les pages de son roman, dantesques, remodèlent-elles l’imagination. Jusqu’à plus soif !

read more

LA HORDE DU CONTREVENT

»Posted on 18 octobre 2013

Alain Damasio (Folio SF) Grand Prix de l’Imaginaire 2006

Tempête de mots

Le lyrisme échevelé de ces pages laisse pantois. Difficile de rendre compte de l’ampleur d’un tel roman !

Il y a le Traceur, un humain modelé comme un tank. Il y a Oroshi, l’aéromaîtresse qui lit et analyse la matière, la vitesse et la psychologie des vents. Il y a Caracole, le troubadour lettré, amuseur conteur insaisissable. Il y a aussi le braconnier du ciel, qui dresse ses pièges pour capturer les méduses dans les nuages… et le dresseur de faucons, la maîtresse du feu, la sourcière, le forgeron et le combattant…
C’est la 34 ème Horde : vingt-trois hommes et femmes, programmés dans la douleur, depuis l’enfance pour
read more

LES CORNES D’IVOIRE – AFIRIK-

»Posted on 16 avril 2013

Lorris Murail – 2011- Pocket

L’ivoire, plutôt que l’ébène.

Si l’Europe s’était effondrée au Moyen-âge, l’Afrique, serait devenue le continent civilisé de la planète. Découvrant l’électricité, inventant l’avion, explorant le monde… Voilà un roman qui fera date, une belle uchronie simple, forte : et si le continent noir était le maître, et les blancs, ses esclaves ? Une transplantation historique parfaite !

read more

LE DECHRONOLOGUE

»Posted on 21 juin 2011

Stéphane Beauverger – (FolioLa Volte 2009) Grand Prix de l’Imaginaire 2010 – Prix Bob Morane 2010 – Prix du Lundi 2009

Pirate, de retour vers le futur des Caraïbes

Henri Villon est un fier flibustier français essentiellement au service de lui-même. Sacré soiffard, plutôt lettré,  il est à la fois en lutte contre l’empire espagnol et en quête de mystérieux objets aux pouvoirs étonnants. Ce livre est son testament… Une jolie construction littéraire et un vrai récit de pirate déboussolé !

read more

MAJIPOOR

»Posted on 10 juin 2011

Jouvray / Ratte (Soleil 2009)

Sur la route, avec le Seigneur des Rêves

Sur la route, en compagnie de Valentin, jongleur amnésique, recueilli par une troupe de troubadours. Ensemble, pendant que Valentin recouvre ses souvenirs,  ils vivent des aventures

read more

TERRIENNE

»Posted on 18 janvier 2011

Jean-Claude Mourlevat (2011) – Gallimard Jeunesse

Un séjour à Campagne en apnée.

A la recherche de sa soeur disparue, une jeune fille entre dans un monde parallèle au notre : là-bas, tout ce qui est trop humain, fascine et dégoûte. Un cauchemar entre science-fiction et conte fantastique.

Une route de campagne qui mène vers Campagne :  étrange frontière entre deux mondes qui se terrifient mutuellement. Le nôtre effraie par sa saleté, ses microbes, ses débauches, de rires et d’émotions ! Le Leur effraie par l’efficacité de son organisation, la propreté de son silence, l’absence de contact… par son horrible pureté et sa brutalité.

read more

GRENDEL

»Posted on 8 janvier 2011

John Gardner (1971) - Denoël-Lune d’Encre

La triste rage du Mal

Grendel est un monstre terriblement malheureux.  Sa vie est une farce tragique. Il en souffre et les hommes en pâtissent.

Pauvre Grendel : conscient de sa condition, lucide sur le sens de la vie, il n’a pas l’heur de se bercer d’illusion, comme ces Hommes du Nord qu’il espionne, qu’il terrorise et qu’il massacre. Bête immonde, il vit près de sa puante et décervelée mère, au plus profond de cavernes obscures (on y accède par les tréfonds d’un lac aux serpents de feu, c’est dire) et se frotte au monde dès qu’il en a l’occasion.

read more

LE DERNIER DE SON ESPECE

»Posted on 2 janvier 2011

Andreas Eschbach (2003) – L’Atalante

Machine de guerre perdue

C’était l’arme la plus sophistiquée de l’armée des Etats-Unis. Il est à la retraite et tombe en petits morceaux…

La scène d’ouverture est impressionnante. Pour se réveiller, se secouer de l’hémiplégie et de la cécité qui le saisit au réveil, Duane Fitzgerald se sert d’une batte de base-ball, avant de se plonger un tournevis dans le bas-ventre, histoire de vérifier… ah vous lirez bien la suite, et cela sans craindre de débordements gore !

Andreas Eschbach m’avait étourdi avec « Des milliards de tapis de cheveux », un space opera fameux, novateur dans la forme et poétique (« bradburien ? » dans le fond). Ici, c’est un polar étonnant, au goût doux-amer.

read more
Page 1 sur 212