Posts Tagged "jeunesse"

Le Collège de la Lune Verte

»Posted on 17 octobre 2013

blog.jebouquine.fr
Un magazine français de littérature jeunesse et son blog, des centaines d’adolescents écrivains, une intrigue de science-fiction post-cataclysmique MAIS positive (une uchronie, si si c’est possible en pleine HungerGamesMania). Un feuilleton qui s’écrit à plusieurs, sur un blog et dans un magazine.

Bref, une aventure SF et une expérience littéraire qui n’ont, pour l’instant, pas d’équivalent dans les mondes de la presse, du web et de l’édition !

read more

LES CORNES D’IVOIRE – AFIRIK-

»Posted on 16 avril 2013

Lorris Murail – 2011- Pocket

L’ivoire, plutôt que l’ébène.

Si l’Europe s’était effondrée au Moyen-âge, l’Afrique, serait devenue le continent civilisé de la planète. Découvrant l’électricité, inventant l’avion, explorant le monde… Voilà un roman qui fera date, une belle uchronie simple, forte : et si le continent noir était le maître, et les blancs, ses esclaves ? Une transplantation historique parfaite !

read more

ZOMBILLENIUM 2 – Ressources Humaines

»Posted on 9 septembre 2011

A. De Pins (Dupuis-2011)

 Parc à thème mortel

Le directeur est un vampire. Ses employés sont morts, à défaut d’être démons ou sorcières. Bienvenue au parc d’attraction le plus effrayant du monde, peuplé de vrais monstres. Bien plus sympas que leurs visiteurs.

read more

VOYAGE EN SATANIE

»Posted on 8 septembre 2011

Vehlmann – Kerascoët (Dargaud 2011)

Spéologie d’enfer !

Une expédition  souterraine, sur les traces des démons de l’enfer, dégénère sérieusement. Un étonnant voyage entre humour et horreur.

read more

TERRIENNE

»Posted on 18 janvier 2011

Jean-Claude Mourlevat (2011) – Gallimard Jeunesse

Un séjour à Campagne en apnée.

A la recherche de sa soeur disparue, une jeune fille entre dans un monde parallèle au notre : là-bas, tout ce qui est trop humain, fascine et dégoûte. Un cauchemar entre science-fiction et conte fantastique.

Une route de campagne qui mène vers Campagne :  étrange frontière entre deux mondes qui se terrifient mutuellement. Le nôtre effraie par sa saleté, ses microbes, ses débauches, de rires et d’émotions ! Le Leur effraie par l’efficacité de son organisation, la propreté de son silence, l’absence de contact… par son horrible pureté et sa brutalité.

read more