Voyager quitte le Système solaire

» Posted on 27 décembre 2010 in C'était de la science-fiction, Espace

Par Rémy Decourt, Futura-Sciences

La sonde Voyager de la Nasa atteint des régions à la limite duSystème solaire où les vents ne soufflent plus vers l’extérieur mais de façon latérale. La sonde devrait quitter le Système solaire d’ici quelques mois et s’enfoncer dans le milieu interstellaire, hors de l’influence magnétique du Soleil et de toute autre étoile.

Lancée en 1977, la même année que Voyager 2, la sonde Voyager 1 a survolé les planètes géantes Jupiter et Saturne, alors mal connues. Elle survole Jupiter au plus près au mois de mars 1979 à seulement 350.000 kilomètres (la planète présente un diamètre d’environ 144.000 kilomètres). En 1980 elle atteint Saturne et ses mondes et quitte le plan de l’écliptiquepour s’éloigner du Système solaire en 1989. En décembre 2004, elle franchit ce que les scientifiques nomment le choc terminal, une région qui entoure le Système solaire. Deux ans plus tard, elle franchit la distance record de 100 unités astronomiques, devenant l’engin spatial le plus éloigné de la Terre jamais envoyé par l’Homme.

Elle entre alors dans la région la plus éloignée du Système solaire, l’heliosheath, une région située entre le choc terminal et l’héliopause, où l’influence du Soleil s’affaiblit.

Aujourd’hui, la sonde se situerait à quelque 17,4 milliards de kilomètres du Soleil « dans une zone où la vitesse du gaz chaud ionisé émanant du Soleil est tombée à zéro », explique la Nasa dans son communiqué de presse. Les scientifiques émettent l’hypothèse que les vents solaires deviennent latéraux sous la pression des vents interstellaires, poursuit l’agence…

Lire la suite

Tags:

Articles relatifs

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>